Votre navigateur est obsolète! Essayer d’ouvrir cette page web sur un autre navigateur.
Aller au contenu
Interviews

"Nous faire entendre collectivement"

Publié le 29 oct. 2021, mis à jour le 16 nov. 2021
"Nous faire entendre collectivement"

Eric Yapoudjian est le directeur général de la Fondation de l'Armée du Salut. Cette dernière est reconnue pour son engagement -partout dans le monde- pour aider et accompagner les personnes isolées, en détresse, précaires, dépendantes, fragilisées.

Pourquoi avons-nous besoin que le pacte du pouvoir de vivre parte en campagne ?

Il n’a jamais été aussi urgent d’engager une démarche plurielle et solidaire des différentes représentations de la société pour faire bouger les lignes.

La tradition jacobine de notre pays est toujours très forte, avec trop souvent des décisions prises « d’en haut » sans réelle concertation. Pourtant, les réels constats des inégalités sociales et les propositions pour un monde meilleur ne peuvent provenir que des acteurs du terrain.
Nous devons nous faire entendre collectivement et plus nous serons nombreux, plus fort et plus impactant sera ce plaidoyer.

Pour quelles raisons êtes-vous membres du Pacte ?

La Fondation de l’Armée du Salut est implantée sur l’ensemble du territoire français. En répondant aux besoins des différents publics en situation de précarité et de vulnérabilité, elle est l’un des acteurs essentiels du monde associatif non lucratif. C’est donc tout naturellement qu’elle a adhéré à la démarche du Pacte du pouvoir de vivre.

Le "pouvoir de vivre" pour vous c'est quoi ?

Comme son nom l’indique, il doit permettre de vivre dans une société qui s’occupe de tous ceux qui en sont exclus, en particulier celles et ceux vivant dans une pauvreté extrême, isolés et victimes d’une solitude insupportable. Que représente vraiment la devise nationale de Liberté, Égalité, Fraternité lorsqu’elle ne correspond pas et à nos actes et à notre réalité quotidienne ?

Enfin, il est impossible de parler de pouvoir de vivre sans évoquer la responsabilité sociétale et environnementale qui incombe à l’ensemble de nos organisations.

Que représente vraiment la devise nationale de Liberté, Égalité, Fraternité lorsqu’elle ne correspond pas et à nos actes et à notre réalité quotidienne ?

Eric Yapoudjian, Directeur général de l'Armée du salut

Crédit photo : Thibaut Voisin

Ceci peut vous intéresser