Votre navigateur est obsolète! Essayer d’ouvrir cette page web sur un autre navigateur.
Aller au contenu
Événements

Débats des Républicains / De nombreux sujets essentiels encore aux abonnés absents : Le Pacte du Pouvoir de Vivre a fait les comptes !

Publié le 23 nov. 2021, mis à jour le 29 nov. 2021
Débats des Républicains / De nombreux sujets essentiels encore aux abonnés absents : Le Pacte du Pouvoir de Vivre a fait les comptes !

Après les trois premiers débats des candidats à la primaire des « Républicains », le Pacte du Pouvoir de Vivre a comptabilisé les temps de parole : sur plus de 9 heures de débats (369 minutes utiles de temps de parole des candidats) seulement 10 secondes ont été dédiés à la biodiversité, 16 minutes au climat, 2 min 20 à la pauvreté ou encore trois minutes à la thématique du logement. Les sujets au cœur du quotidien des Françaises et des Français, essentiels pour leur avenir, n’ont pas -ou très peu- été abordés. A contrario, l’immigration, la sécurité et les finances publiques (dettes, nombre de fonctionnaires, impôts…) ont représenté plus de 50% des échanges.

Des sujets majeurs du quotidien des Français peu ou pas débattus :

Le Pacte du Pouvoir de Vivre a fait l’exercice. Chronomètre en main, nous avons inventorié tous les sujets évoqués lors des trois premiers débats des primaires de la droite et mesuré, à la seconde près, le temps consacré à chacun. Le résultat est malheureusement conforme à la situation que le Pacte du Pouvoir de Vivre soulevait dans une tribune publiée il y a deux semaines sur le site du JDD :

Tout reste à faire tant l’écart est grand entre la pauvreté du débat et la complexité des défis - écologiques, sociaux, économiques, démocratiques - qui se présentent à nous. Et toutes celles et ceux qui ambitionnent de représenter notre nation devraient porter la responsabilité de conduire un débat à la hauteur de ces enjeux.

Sur 369 minutes de prises de parole des candidats (les présentations et conclusions des candidats, ainsi que les interventions des journalistes ayant été décomptées des plus de 9 heures effectives d’antennes), seuls :

  • 3 minutes ont été dédiées à la thématique du logement, pourtant premier poste de dépense des ménages*.
  • 11 minutes à l’éducation, soit deux fois moins que les 24 minutes consacrées au voile et au “wokisme”.
  • Les questions de santé et de solidarité ont été quatre fois moins abordées que les questions de sécurité.

La lutte contre la pauvreté et les inégalités, l’environnement et la démocratie comptent quant à elles pour quantités négligeables avec :

  • Seulement 10 secondes pour la biodiversité.
  • 2 minutes et 20 secondes dédiés aux plus 9 millions de pauvres en France et seulement pour leur indiquer vouloir supprimer “le contrat engagement jeune” annoncé récemment par le Président de la République.
  • 16 minutes sur la crise climatique, dont près d’un tiers du temps consacré à la question du nucléaire.
  • 3 minutes et 20 secondes sur les questions de démocratie.

Finalement, plus de 50% du temps a été consacré aux 3 thèmes que sont l’immigration, la sécurité et les finances publiques...

Force est de constater, chiffres à l'appui, que les candidats à la primaire Les Républicains ont offert aux téléspectateurs une vision particulièrement étriquée des enjeux de société que recouvrent l’élection présidentielle, en restant éloignée de la vie quotidienne des Françaises et des Français. Par-delà les candidats, l’organisation même des débats n’est pas neutre dans la surreprésentation de ces trois sujets, puisque à trois reprises, les quatre grandes thématiques choisies ont été : immigration, sécurité, pouvoir d’achat / économie et la France dans le monde.

A l’occasion du dernier débat de la primaire des Républicains qui aura lieu sur le service public mais aussi à l’occasion des autres débats qui vont séquencer la campagne, le Pacte du Pouvoir de Vivre appelle les médias et l’ensemble des candidates et des candidats à dédier un temps de parole important aux thématiques qui n’ont pas ou peu été traitées à ce jour, notamment : la lutte contre la pauvreté et les inégalités, la lutte contre le réchauffement climatique, la partage du pouvoir dans l’exercice des responsabilités, le partage des richesses, l’accès aux services au public, le travail, l’éducation, l’accès aux soins, les solidarités...

Répartition détaillée des sujets abordés après trois débats

Finances publiques : 51 minutes
Climat-énergie : 16 minutes dont 31% sur le nucléaire
Biodiversité : 10 secondes
Internationale / Europe : 1 heure et 2 minutes
Sécurité : 1 heure et 24 minutes
Lutte contre la pauvreté : 2 minutes 20, essentiellement pour parler de la suppression du “contrat engagement jeune”
Immigration : 50 minutes
Soin / solidarité : 21 minutes
Démocratie : 3 minutes 20
Éducation : 11 minutes 10
Logement : 3 minutes et 10 secondes
Autres sujets (politique, le voile, temps de travail, drogue, Nouvelle Calédonie, politique familiale…) : 1h et 6 minutes dont plus de 16 minutes sur le voile, 8 minutes sur les questions de “wokisme” et plus de 15 minutes sur des questions politiques (alliance avec Eric Zemmour ou Emmanuel Macron principalement).