Votre navigateur est obsolète! Essayer d’ouvrir cette page web sur un autre navigateur.
Aller au contenu
Le Tour des questions

Peut-on étudier le ventre vide ?

Publié le 16 nov. 2021
Peut-on étudier le ventre vide ?

En chiffres

  • 63 % des étudiants n’ont pas accès aux bourses.

  • 700.000 étudiants sont boursiers pour seulement 175.000 logements Crous.

  • Les repas à 1 euro ne sont plus accessibles à tous les étudiants depuis la rentrée de septembre 2021 (réservés aux boursiers et étudiants identifiés en situation de précarité).

  • Le coût moyen de la rentrée est évalué à 2 392 € cette année, en hausse de 1,32 % par rapport à 2020 (Source : La FAGE)

  • 46 % des étudiants ont une activité rémunérée à côté de leurs études
    (Source : Observatoire national de la Vie Etudiante)

  • 1 étudiant sur 3 interrogés par l’OVE faisait état de graves soucis financiers.
    (Source : Observatoire national de la Vie Etudiante)

« On attend la réforme des bourses sur critères sociaux, aujourd’hui elles ne touchent pas une assiette de jeunes suffisante. Sur les échelons, ça peut créer au sein même de ce système des inégalités quand un foyer touche 25 000 euros et l’autre 35 000 euros par an et que l’aide est la même à destination des jeunes ».

Paul Mayaux, Président de la FAGE

Parmi nos propositions