Mesure n°4 : Lutter activement contre la précarité énergétique des personnes modestes et mettre en place un plan de rénovation thermique des bâtiments publics

En chiffres : 

  • 7 millions de passoires énergétiques en France        
  • 12 millions de personnes en situation de précarité énergétique      
  • Objectif officiel : 500 000 rénovations par an objectif qui n’est pas atteint et reste  loin de ce qui est nécessaire de faire .

Pourquoi lutter contre la précarité énergétique est-il prioritaire ? 

La précarité énergétique est un non-sens au niveau social et environnemental : non seulement elle provoque des dépenses excessives pour se chauffer (ou se rafraîchir) et a des conséquences sur la santé, le confort et le pouvoir d’achat mais en plus, elle engendre un gaspillage énergétique et des émissions de gaz à effet de serre dommageables.

Quelles sont les actions déjà en cours ?

Des politiques se sont mises en place depuis une dizaine d’années et des aides existent pour accompagner les bailleurs sociaux dans la rénovation énergétique des immeubles, mais aussi les propriétaires occupants de logements individuels. Hélas, il reste très difficile de décider et de financer des travaux de rénovation complète  dans les immeubles en copropriété et pour les locataires du parc privé.

Comment évaluer si les candidats de ma commune proposent des solutions efficaces ?

Sur ce dossier, nous constatons un grand déficit d’information sur les aides existantes, beaucoup de méfiance à l’égard des démarches commerciales, et des difficultés à cibler les ménages en grande précarité énergétique. Les candidats doivent donc s’engager à lutter contre le non-recours à ces aides. Ils peuvent sur la commune être les relais des services et programme (du type “SARE” Service d’accompagnement pour la rénovation énergétique), qui vise à aider les ménages à se repérer et à les conseiller sur les travaux à effectuer pour améliorer la performance énergétique de leur logement tout en réduisant leurs factures.

Comment puis-je savoir si je suis victime de précarité énergétique ? 

Froid l’hiver, chaud l’été, des factures énergétiques qui pèsent trop lourds dans le budget….Mais c’est vrai qu’il n’est pas simple, quand nous sommes dans cette situation, de le reconnaître et de demander de l’aide. C’est pourquoi les collectivités ont un rôle crucial à jouer dans le repérage des situations de précarité énergétique et pour « aller-vers » les ménages concernés.

Comment doivent-ils faire ? 

Certains outils ont montré leur efficacité, à l’instar des Services locaux d’intervention pour la maîtrise de l’énergie (SLIME). Expérimenté de 2011 à 2013 dans la Communauté de communes du Bas-Armagnac, dans le Gers, avant d’être étendu à plus d’une cinquantaine de territoires (comme les métropoles de Brest ou Bordeaux), couvrant 13 % de la population française, un SLIME vise à identifier les personnes en précarité énergétique, locataires ou propriétaires, puis à établir un premier contact avec elles lors d’une visite à domicile gratuite. Il offre un conseil neutre délivré par un tiers de confiance, avant d’orienter les ménages vers les guichets existants. Il s’agit donc de la première pierre de l’accompagnement, posée grâce à la mise en place d’un véritable système de détection. 18 000 ménages en ont déjà bénéficié depuis 2013.

Les candidats aux élections municipales doivent s’engager sur d’autres choses ?

Oui ! L’’accompagnement humain doit se conjuguer aux aides financières elles-mêmes adaptées pour encourager les rénovations complètes, ce que l’on appelle “les bouquets de travaux”. Pour y parvenir, les collectivités peuvent compléter les aides nationales, en particulier celles versées par l’Agence Nationale de l’habitat (les aides “Habiter Mieux Sérénité”), pour diminuer le reste-à-charge des ménages, en particulier les modestes et très modestes.

Ces propositions, ou des propositions similaires adaptées aux réalités de votre commune pour lutter contre la précarité énergétique, sont proposées dans le projet du candidat ? Ca peut aller dans le sens d’une amélioration du pouvoir de vivre  sur votre commune. Il faut toutefois regarder de près les conditions et délais de mise en oeuvre, les moyens prévus, la participation citoyenne pour être au plus près des besoins de chacun….
Lutter contre la précarité énergétique

Municipales : lutter contre la précarité énergétique c’est donner le pouvoir de vivre dans les communes.