Votre navigateur est obsolète! Essayer d’ouvrir cette page web sur un autre navigateur.
Aller au contenu

Notre fonctionnement

19 organisations de la société civile sont à l'origine du Pacte du pouvoir de vivre initié le 5 mars 2019. Aujourd'hui, nous sommes plus de 60 membres et près de 35 groupes locaux.

Comment fonctionne au quotidien une telle alliance ? On vous dit tout ici.

Au quotidien : le groupe de coordination

Une alliance de plus de 60 organisations, ce sont des décisions prises à plus de 60 et donc, si ce postulat est pris à la lettre, une très faible agilité, voire une impossibilité de mener des actions dans un délai raisonnable.

Pour éviter cet écueil, les organisations du Pacte ont rapidement décidé de créer un groupe de coordination plus opérationnel, composé d'organisations qui couvrent les grandes thématiques portées par le Pacte (Environnement, Pauvreté-Exclusion-Migration, Travail, Éducation, Démocratie, Solidarité-Santé et Citoyenneté).

Le groupe de coordination se réunit environ 2 fois par mois.

La composition du groupe a évolué depuis mars 2019.

3 personnes en sont membres depuis l'origine

Christophe Dague (CFDT), Samuel Leré (FNH), Christophe Robert (FAP)

7 personnes ont été membres du groupe de coordination et ne le sont plus aujourd'hui

Jean-David Abel (FNE), Florence Dodin (UNSA), Patrick Doutreligne (Uniopss), Meike Fink (RAC), Orlane François (FAGE), Stéphane Junique (La mutualité française), Laurent Seux (Secours catholique),

Les 11 membres actuels

Sarah Bilot (Animafac), Morgane Créach (RAC), Christophe Dague (CFDT), Daniel Goldberg (Uniopss), Claude Grivel (Unadel), Dominique Joseph (La Mutualité française), Samuel Leré (FNH), Paul Mayaux (FAGE), Christophe Robert (FAP), Claire Thoury (Le mouvement associatif), Daniel Verger (Secours catholique)

Groupe de coordination du Pacte du pouvoir de vivre
Groupe de coordination du Pacte du pouvoir de vivre

La plénière

La "plénière" est composée des représentants de toutes les organisations membres du Pacte. Elle se réunit au moins une fois par trimestre pour échanger sur la stratégie à moyen et long terme, et valider les travaux plus opérationels proposés par le groupe de coordination.

La plénière réunie à Paris le 22 juin 2021
La plénière réunie à Paris le 22 juin 2021

Nos porte-paroles

Les deux portes-paroles du Pacte du pouvoir de vivre sont Christophe Robert et Amandine Lebreton. Ils peuvent ainsi être invités et s'exprimer au nom du Pacte dans le média.

Leur rôle est complémentaire de celui de tous les responsables des organisations membres du Pacte du pouvoir de vivre qui peuvent également porter les propositions du Pacte lorsqu'ils prennent la parole dans les médias.

Christophe Robert (Fondation Abbé Pierre) et Amandine Lebreton (Fondation pour la Nature et l'Homme)
Christophe Robert (Fondation Abbé Pierre) et Amandine Lebreton (Fondation pour la Nature et l'Homme)

Nos groupes locaux

Les groupes locaux du Pacte du pouvoir de vivre sont des alliances initiées à des échelles locales (ville, département ou région) par des organisations qui se retrouvent dans le projet du Pacte. Elles ne sont pas forcément membres du Pacte au niveau national.
Chaque groupe local s'organise de façon autonome en fonction de ses moyens humains, réalités locaies, ressources financières...

Au niveau national, Morgane Cantrelle coordonne l'activité des 35 groupes locaux.

Notre financement

Le Pacte dispose de ressources propres qui se mesurent d'une part à la mise à disposition -par certains membres- de ressources humaines, mais aussi en contributions financières, en fonction des moyens de chaque organisation.

ECF (European Climate Foundation)

En plus des contributions des membres, nos activités sont financées en grande partie par la Fondation européenne pour le Climat depuis le mois d’octobre 2019. Ce financement se fait sous forme de subvention (Grant) soumis à la rédaction d’un projet pour une période de 6 à 9 mois mois environ. Ce financement nous a notamment permis l’organisation du Tour de France du Pacte de novembre 2019 à mars 2020, notre communication dans le cadre de la campagne des élections municipales et régionales ou encore la refonte du site internet.

ECF nous accompagne également pour la mise en œuvre de notre stratégie 2021/2022.

Nos travaux collectifs

Depuis la création du Pacte du pouvoir de vivre, nous portons des propositions qui sont le fruit de travaux collectifs.
Des groupes de travail se mettent ainsi régulièrement en place en fonction des thèmes. Ce fut le cas par exemple pour préparer une contribution pour le Projet de loi de finances 2020 (PLF et PLFSS) ou pour préparer des rencontres avec certains membres du gouvernement (logement, plan de relance, services au public..).

Plus récemment, quatre groupes de travail ont été constitués sur quatre angles de travail pour préparer les 90 propositions du Pacte. Ils ont ainsi travaillé pendant 9 mois sur :

• Thème 1 : Aller plus vite vers ce qui est souhaitable : comment faire advenir plus rapidement les transitions écologiques ;
• Thème 2 : 1 emploi, 1 revenu juste, 1 logement digne pour tous, c’est possible ;
• Thème 3 : Comment financer notre ambition dans la justice ;
• Thème 4 : Régénérer notre démocratie.

Notre manifeste

Notre conviction est qu’il est possible d’améliorer la vie quotidienne des citoyens tout en préparant un nouveau modèle écologique, social et démocratique.

Nos propositions

90 propositions pour un modèle de société écologique et socialement juste, pour permettre à chacun le pouvoir de vivre et d’agir au quotidien.