Votre navigateur est obsolète! Essayer d’ouvrir cette page web sur un autre navigateur.
Aller au contenu

Revaloriser les bas salaires dans les grilles de classifications des branches, dans les entreprises et administrations

Nous devons tous percevoir une rémunération qui nous permet de vivre dignement. A ce titre, le montant du SMIC n’est pas le seul curseur sur lequel il est possible d’agir pour la revalorisation des bas salaires : les branches et les entreprises ont un rôle central à jouer, d’autant plus important depuis les ordonnances Travail de 2017.

Ainsi, les employeurs ont les cartes en main (via les négociations de branches) pour revaloriser les bas salaires et reconnaître à leur juste valeur les missions des travailleurs, notamment ceux dits de deuxième ligne qui ont évité que le pays ne s’écroule durant la crise sanitaire tout en percevant les plus basses rémunérations.

Par-delà la responsabilité des employeurs, le gouvernement peut intervenir en conditionnant le versement des aides publiques à un dialogue social de qualité. En tant qu’acteur économique, il peut aussi, comme les collectivités territoriales, changer les modalités de la commande publique en cessant de tirer les prix vers le bas et en y adjoignant des clauses sociales et environnementales.