Refaire société 1

RÉINVENTER LE BIEN COMMUN
POUR
REFAIRE SOCIÉTÉ

Notre incapacité à agir collectivement vient d’abord de ce que nous avons abandonné l’idée de bien commun. De la galère des « invisibles » à la sécession des plus riches, de la fragmentation sociale et territoriale du pays à la persistance des discriminations et des inégalités environnementales, le sentiment se développe que les différentes catégories sociales n’habitent plus le même monde, ne partagent plus la même réalité. Ce renoncement à ce qui crée du commun et à faire société a généré la tentation du repli sur soi et du sauve-qui-peut individuel. Il est urgent d’inverser cette tendance. Les solutions seront nécessairement collectives.

Il nous faut réaffirmer l’objectif d’accès de tous aux droits fondamentaux, de mixité sociale, de solidarité des territoires, et reconstruire même l’idée de fraternité.

Pour construire cette société du commun, il faut :

Garantir l’accès à un logement digne

1. Encadrer les loyers dans les zones tendues

2. En finir avec les logements indignes et les passoires énergétiques en finançant leur rénovation et en interdisant à terme leur mise en location

3. Investir massivement dans le logement social et très social avec l’objectif de mixité sociale, notamment en revenant sur les ponctions HLM

4. Revenir sur les coupes opérées sur les APL depuis 2017

Combattre les inégalités dans l’éducation et la formation et construire des parcours d’émancipation

5. Faire reculer le poids de l’appartenance sociale sur la réussite scolaire.

6. Investir dans les politiques publiques d’éducation populaire.

7. Développer une culture d’écoute des aspirations individuelles dans l’éducation, l’orientation et la formation tout au long de la vie.

8. Faire du compte personnel de formation un levier d’éducation permanente autant que d’adaptation aux métiers.

Un travail émancipateur

9. Généraliser les accords de qualité de vie au travail dans les entreprises et administrations.

10. Faire évoluer automatiquement les grilles salariales en fonction de l’évolution du SMIC dans le privé et le public.

11. Lutter contre les recours abusifs aux contrats courts et / ou au temps partiel subi.

Construire un bouclier de services publics dans tous les territoires

12. Systématiser la proposition d’accompagnement humain à l’exercice des droits.

13. Généraliser les maisons de services au public.

14. Garantir un accès à la santé, en développant notamment les maisons et centres de santé accessibles tous.

Une solidarité intergénérationnelle

15. Garantir une protection sociale pour tous les jeunes : la Garantie Jeunes Universelle.

16. Garantir une retraite par répartition avec un niveau de pension qui ne puisse pas être inférieur au SMIC pour une carrière pleine.

17. Donner les moyens d’une politique ambitieuse du grand âge et de la perte d’autonomie.

Construire l’égalité réelle entre les femmes et les hommes

18. Construire dès le plus jeune âge une culture de l’égalité entre femmes et hommes.

19. Réévaluer les classifications pour revaloriser les métiers majoritairement occupés par des femmes.

20. Promouvoir l’orientation non genrée lors de la formation initiale.

Lutter contre les discriminations

21. Construire une politique nationale de lutte contre les discriminations.

22. Renforcer les moyens dans les territoires du défenseur des droits et de l’inspection du travail pour lutter contre les discriminations.

Accueillir dignement les migrants dans le respect des droits fondamentaux

23. Construire et garantir un régime du droit d’asile européen dans le respect de la Convention de Genève.

24. Promouvoir une politique d’intégration bienveillante qui s’inscrit dans notre devoir d’hospitalité.

Rendre accessible à tous une nourriture saine et éco-responsable

25. Généraliser les repas bio dans les établissements publics et privés.

26. Favoriser l’accès aux produits locaux éco-responsables en organisant les circuits courts sur les territoires.